LES MOSQUEES D'ISPAHAN

LES MOSQUEES D'ISPAHAN

Ce n’est sûrement pas le manque d’ambition qu’on pourrait reprocher au Shah Abbas le Grand de Perse (1587-1629) ; en 1590, il entreprit l’édification de sa nouvelle capitale, Ispahan, et la qualifia de «Perle du monde». Il fit construire la Place Royale, au sud de la ville ancienne. Longue de 512 mètres et large de 159, elle surpassait en dimensions tout ce qui était connu jusque-là, même en Europe. Le «Meidan» (place royale) représentait pour lui «Naqsh-i Djahan», la «Carte du Monde» !

Les dimensions gigantesques de cette place trouvent leur contrepoids spirituel et sacré en deux mosquées admirables. Devant ces merveilles de beauté et d’art, le rôle de la Place Royale se réduit à celui de cadre.  

Déjà au 17e siècle, les visiteurs d’Ispahan célébraient la beauté de la mosquée du Shah, au sud de la place, la «Masdjid-i-Shah», et plus encore celle de la mosquée du Cheikh-Lotfollah, à l’est, nommée ainsi en l’honneur d’un érudit chiite de l’époque, et aussi appelée la «mosquée des femmes».

Les deux mosquées furent mises en valeur par de hauts portails largement ouverts et magnifiquement ornés. En y pénétrant, on a l’impression d’écarter une merveilleuse et immense draperie, pour entrevoir le paradis. Dans la mosquée du shah, on accède à la salle de prière, orientée vers la Mecque et couronnée d’une coupole, en traversant une cour presque carrée. Celle-ci est fortement rythmée par des arcades hautes de deux étages et des «iwans» disposés symétriquement. Ces «iwans» sont des salles qui s’ouvrent sur la cour et dont l’image se reflète dans d’immenses bassins. Par contre, la mosquée Lotfollah, plus petite et plus intime, n’a pas de cour. La salle de la coupole, également orientée vers la Mecque, fait suite au portail ; par sa légèreté et son intensité lumineuse, elle évoque la voûte céleste.

Comme l’extérieur des mosquées, les espaces intérieurs sont décorés à profusion de faïences et de mosaïques : les murs, les voûtes parées de «stalactites», les niches à prière (les «mihrabs», dirigées vers la Mecque), tout comme les coupoles proprement dites. Les ornements agencés selon l’ordonnance d’une tapisserie comprennent des motifs floraux stylisés, des arabesques végétales ainsi que des caractères calligraphiés appartenant au texte sacré. Les majoliques(1) sont exécutées en général dans des tons de turquoise, bleu cobalt, lapis-lazuli, ocre et blanc, bien que ces coloris soient appelés «haft rangi» – les 7 couleurs. En outre, la surface brillante de la faïence réfléchit la lumière tamisée qui pénètre dans la salle et y déploie un spectacle fascinant.

C’est tout à fait sans préjugés que le visiteur occidental peut s’abandonner à l’effet produit par la lumière et les couleurs de ces mosquées. Il n’a pas besoin d’être au préalable renseigné sur la foi chiite pour pouvoir appréhender l’architecture perse et son merveilleux développement : on n’y voit aucune représentation figurative se référant à un contenu religieux, comme dans l’art chrétien. L’ornementation, les couleurs et la lumière agissent sur nous comme le fait la musique. Elles permettent à notre être intérieur d’être touché et de saisir directement leur message de beauté, sans avoir recours à une analyse experte !
L’art arabo-perse insiste sur le «hadith», la tradition de l’interdiction des images. Non seulement le témoignage de ces mosquées va au-delà de l’engagement dogmatique, mais il exerce un effet plus libre encore, car, dans une large mesure, il n’est pas alourdi par des hypothèses et des obstacles intellectuels. La seule association picturale possible est celle du paradis. Le visiteur s’y souviendra de son héritage spirituel et cela devrait le stimuler à retrouver le chemin qui mène à ce paradis. Ainsi, les merveilleuses mosquées d’Ispahan constituent un encouragement vers une religion vraiment universelle.


Dr. Christian Baur
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Annuaire Spiritualité Santé et Médecine : bien être, forum bien être l'annuaire du mieux être UCC

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site